Observatoire européen des think tanks Think tanks and civil society : because ideas matter

Accueil > Nos activités > Archives > L’institut Montaigne refuse de stigmatiser les grandes écoles

L’institut Montaigne refuse de stigmatiser les grandes écoles

8 février 2010

Dans un entretien accordé le 3 février au quotidien Les Echos, Claude Bébéar, président de l’Institut Montaigne revient sur la polémique provoquée par l’Université Paris Dauphine. En annonçant il y a quelques jours sa décision d’augmenter fortement les droits de scolarité de certains de ses diplômes, l’établissement parisien relance la question de la discrimination dans l’accès à certaines institutions d’enseignement supérieur.

L’ancien dirigeant d’Axa estime que l’on fait là un « mauvais procès aux grandes écoles », qui ne sont pas « les seules voies d’excellence ». Selon lui, ce débat contribue aussi à ne se focaliser que sur la question des élites, alors que « le vrai problème est que 150 000 jeunes sortent de l’école primaire sans savoir ni vraiment lire et compter. »

Il semble aussi douter de la pertinence de récente proposition du gouvernement d’établir un quota de 30% d’élèves boursiers dans les grandes écoles. « Pour parvenir à une progression, il ne suffit pas de décréter les choses, il faut créer les conditions ». Il rappelle que la proportion de boursiers dans les grandes écoles est la même que dans les classes préparatoires et conclut donc que « la discrimination se joue bien avant », … dès la maternelle.

Suivez-nous !

Copyright Observatoire des think tanks - Powered by SPIP, Feat.B_HRO - Mentions légales