Observatoire européen des think tanks Think tanks and civil society : because ideas matter

Partagez !

Think n°3

20 avril 2007

Les présidentielles 2007 seraient-elles celles du scepticisme électoral ? Près de 40% d’indécis à la veille du scrutin, trois présidentiables annoncés, un outsider redouté, huit autres candidats écoutés, des flots de sondages quotidiens, des grands débats médiatiques, des baromètres, des quizz, des tests, des pactes inondent les citoyens d’informations de pertinence inégale.

Dans ce bruit assourdissant, les candidats tentent de se distinguer en incarnant la rupture ou en personnalisant le renouveau. A cet égard, ils avancent jour après jour de nouvelles propositions pour relancer le débat, susciter la polémique, se rapprocher de la victoire. Pierre angulaire de la fabrique à idées des partis politiques, « les experts maison » restent à l’écoute du « marché » et de ses « leaders d’opinion ». Dorénavant, ils multiplient les lectures et les entretiens avec ces nouveaux experts intégrés dans les think tanks. Ainsi, les think tanks profitent de l’occasion pour sortir de leur habituelle discrétion et exposer au grand public leurs convictions, leurs idées et leurs initiatives. Suivant une démarche banalisée, la plupart d’entre eux ont envoyé « une lettre », un « mandat » ou « une adresse » aux candidats à la magistrature suprême dans laquelle il les exhortent à prendre conscience des enjeux à venir pour la France et pour l’Europe. Ces voeux sont en accès libre sur leurs sites Internet. Si les publications (Cahier 28 d’En Temps Réel), les colloques (sur le clivage droite/gauche par la Fondation Jean Jaurès) ou les tribunes dans la presse constituent un outil traditionnel, le web a fait une entrée remarquée dans leur arsenal. Certains ont développé des initiatives originales pour diffuser et promouvoir leurs propositions : La cellule de chiffrage du site www.debat2007.fr de l’Institut de l’entreprise et les spots TV « des idées pour demain » de l’Institut Montaigne marquent une évolution dans leur expression. D’autres ont privilégié la prise de parole individuelle à travers un blog : Thierry Pech de la République des Idées ou Nicolas Baverez de l’Institut Montaigne. Il s’agit désormais de poursuivre et/ou d’intensifier ces efforts à l’aune des législatives.

Devant la montée de ces nouvelles formes d’expression, l’OFTT s’est attelé à analyser l’influence des think tanks sur les programmes des principaux candidats. Nous vous proposerons dans les prochains mois des dossiers et des conférences pour éclairer ces enjeux à travers un regard rétrospectif. Nous vous inviterons prochainement à partager vos réflexions sur les différentes thématiques du scrutin : la défense, l’économie, la société, etc. D’ici là, tout notre équipe vous souhaite une agréable lecture de ce troisième numéro de Think.

Amaury Bessard - Président de l’Observatoire français des think tanks

P.-S.

Horizons : l’Union Indienne - Entretiens : Christine Lagarde et Hubert Védrine

Suivez-nous !

Copyright Observatoire des think tanks - Powered by SPIP, Feat.B_HRO - Mentions légales