Observatoire européen des think tanks Think tanks and civil society : because ideas matter

Accueil > Think tanks > Monographies > En Temps Réel

En Temps Réel

10 novembre 2006

EN TEMPS RÉEL

Adresse :9 rue Bonaparte, 75006 Paris
Tél : +33 (0)6 18 93 76 15
Contact : Marie-Agnès Staricky, Secrétariat & Relations Extérieures
Mail : info@entempsreel.org
Web : http://www.en.temps.reel.free.fr
Président : Gilles de Margerie
Trésorier : Philippe Crouzier
Secrétaire Géneral : Bernard Spitz

2Historique2

L’histoire d’En Temps Réel débute avec l’autodissolution de la Fondation Saint-Simon. La Direction de Saint-Simon refusant que l’action soit reprise, les jeunes membres décidèrent de créer une nouvelle entité, plus jeune, moins centrée sur la haute fonction publique et ouverte sur l’Europe et le monde, s’intéressant aux phénomènes de mondialisation et de régulation économique. Cette boîte à idées devait également s’inscrire dans la révolution Internet. L’an 2000 vit la naissance d’En Temps Réel, association « pour le débat et la recherche » financée intégralement par les cotisations de ses membres et des entreprises partenaires.

2Valeurs2

En Temps Réel fut créé avec pour idée fondatrice que le temps du débat est essentiel au processus démocratique. L’association se veut être un lieu où l’on prend suffisamment de recul sur les phénomènes de société pour en tirer une analyse pertinente. Pour ses fondateurs, adopter une vision globale des enjeux et faire preuve d’honnêteté intellectuelle est essentiel dans l’étude des points de vue des uns et des autres. Vient ensuite le temps du débat, ultime étape dans la formulation de l’opinion. Au niveau idéologique, En Temps Réel adopte un positionnement de centre gauche mais revendique néanmoins une indépendance vis-à-vis des partis politiques. L’association se veut ancrée dans son époque et elle mise ainsi sur les technologies de l’information. Selon Bernard Spitz, secrétaire général d’En Temps Réel « le phénomène Internet joue un rôle capital dans la diffusion de connaissances. La facilité d’échange et le degré de communication qu’il procure permettent aujourd’hui de construire des réseaux d’individus et de think tanks. »

2Réalisations2

En Temps Réel apporte sa contribution au débat public en organisant des rencontres, des ateliers et des séminaires. Les rencontres d’En Temps Réel donnent lieu à des échanges de grande qualité. Des spécialistes y sont conviés et apportent leur expertise sur des sujets parfois sensibles. L’objectif est de mener une réflexion de fond afin de bien comprendre les enjeux soulevés sur les sujets traités. Les ateliers produisent une discussion collective à partir d’un thème d’actualité. Ces événements réunissent des experts sur les sujets abordés. Les derniers ateliers en date traitaient de thématiques aussi diverses que l’avenir du réformisme en France ou encore la démocratisation du grand Moyen-Orient. Les séminaires sont des cycles de séances de réflexion collective sur des enjeux de long terme. Ils prolongent ou alimentent les publications et les recherches de l’association. Les themes traités vont de la gouvernance du capitalisme aux questions terroristes. Toujours dans un souci de qualité du débat, En Temps Réel s’évertue à convier des personnalités faisant autorité sur le sujet. L’autre grand objectif d’En Temps Réel est le développement de pistes de recherche et la production de connaissance. L’association finance partiellement de jeunes doctorants en les orientant sur des pistes de recherche lui paraissant pertinentes. Enfin, les travaux d’En Temps Réel sont diffusés sous forme de cahiers. Ces publications sont courtes, excédant rarement la cinquantaine de pages. Ces cahiers ciblent les personnalités politiques, académiques et médiatiques, ainsi que les acteurs du monde social concernés par les sujets traités. En Temps Réel les publie au format papier mais mise avant tout sur leur téléchargement gratuit sur Internet. Selon Bernard Spitz « La diffusion papier n’a plus beaucoup de sens à l’âge d’Internet ».

2Autres réalisations2

L’Europe déclassée ? par Olivier Blanchard, Jean Pisani-Ferry, Charles Wyplosz. Cet ouvrage est composé de deux chapitres présentant deux thèses différentes et, en partie, opposées, sur le déclin économique relatif supposé de l’Europe. Le premier pose que les difficultés sont en fait nationales et ne peuvent être résolues qu’au niveau national (C. Wyplosz). Le second estime que l’Europe va mieux qu’on ne le pense (O. Blanchard). Un chapitre conclusif examine et critique ces deux thèses (J. Pisani-Ferry).

Par Jean Marie Lécuyer

Suivez-nous !

Copyright Observatoire des think tanks - Powered by SPIP, Feat.B_HRO - Mentions légales