Observatoire européen des think tanks Think tanks and civil society : because ideas matter

Accueil > Think tanks > Monographies > Institut Kervegan

Institut Kervegan

7 juin 2007

Institut Kervegan

Adresse :4 cours Olivier de Clisson, 44000 Nantes
Tél : +33(0)2.40.12.41.41
Fax : +33(0)2 40 12 41 51
Mail : contact@institut-kervegan.com
Web : http://www.institut-kervegan.com

Historique

La fin des années 70 est une époque importante pour la ville de Nantes. De la rupture politique à la Mairie de Nantes (arrivée d’Alain Chénard, maire socialiste) en passant par l’essor économique et le développement urbain de la ville, tout semble favoriser la production d’idées et le besoin de l’élite Nantaise à participer aux politiques publiques de développement de leur territoire. En 1977, Jean Joseph Régent, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nantes St Nazaire et Port Autonome de Nantes - Saint-Nazaire, décide de regrouper autour de lui les principaux acteurs économiques et sociaux de la ville pour penser l’avenir de la Métropole. “C’est la volonté d’ouvrir le chemin vers un nouveau monde pour notre cité qui nous a rassemblé” se souvient-il. Ayant pris l’habitude de se réunir chaque semaine autour de la table d’un restaurant de la rue Kervégan, ils décident de fonder ensemble “le groupe Kervégan”. Au départ très élitiste, ce groupe sera des plus influents dans les choix faits pour la ville de Nantes et organisera des rencontres sur les thèmes majeurs du développement local. L’influence du groupe est telle que son fondateur y dédie, en 1999, un ouvrage intitulé Rue Kervégan – Nantes 1977-1998, L’action des citoyens dans la cité, 20 ans qui ont changé la ville,. Cet ouvrage mêle chronique et témoignages d’acteurs et propose une analyse comparative des évolutions de la ville de Nantes et de la vie du groupe Kervégan. Ce qui était un groupe devient en 1986 « l’Association pour la création de la Fondation Kervégan », en mars 2000, après 23 ans de fonctionnement « informel », l’Institut Kergévan est officiellement créé. Par son histoire ancienne au regard des autres think tanks français et son caractère territorial décentralisé, l’Institut Kervégan constitue un centre d’études unique en son genre.

Valeurs

Les valeurs de l’Institut Kervégan sont liées à son histoire. Si Jean-Joseph Régent, son fondateur, s’essaiera à la politique dans la fin des années 80, le groupe Kervégan est par nature, un groupement d’acteurs de la société civile. De cette identité, l’Institut tire son corpus de valeurs : démocratie sociale et participative, tolérance, échanges, respect de l’autre, solidarité. “Le ciment de ce groupe était fait des valeurs que nous partagions : respect des personnes, tolérance, lucidité et confiance”, confie son fondateur. Le groupe Kervégan pose deux constats préalables à sa démarche :
- Le lien fort entre les évolutions et le dynamisme d’un territoire et la capacité de chaque citoyen à contribuer à sa prospérité et à son développement.
- La conviction que seule une initiative citoyenne publique peut créer un élan permettant plus de dynamisme et de solidarité au sein d’une communauté. D’abord sélectif, l’Institut Kervégan s’est progressivement ouvert et croit aujourd’hui à la collégialité comme garantie de l’indépendance et de la qualité de la pensée. Pour le fondateur, « Au cours de ces 30 années, notre démarche est restée la même mais le ressourcement générationnel des membres et l’entrée des femmes dans notre organisation nous ont conduit à élargir nos champs de références ».

Missions

Sans parti pris sur les thématiques de recherche, l’Institut Kervégan affiche la volonté d’être avant tout un outil pour les citoyens et la société civile. Il vise à favoriser la participation des citoyens aux choix des voies et moyens d’évolution de leur société. “Son objet est de développer un laboratoire d’idées de la société civile qui favorise l’intelligence collective des territoires”, résume Jean-Joseph Régent. La conviction de l’Institut réside dans l’action collective des citoyens, de la société civile et des chercheurs ; il veut être un “centre d’études et d’analyses pour la mise en valeur des savoirs et des talents”. Les domaines de prédilection de l’Institut Kervégan sont : l’aménagement du territoire, la société de la connaissance, la jeunesse, l’Europe et bien entendu la métropole nantaise. Si son action est historiquement locale, l’association nantaise ne s’interdit aucune thématique et aborde également les grands problèmes contemporains à travers le prisme de la société civile. C’est dans cet esprit que son dernier ouvrage, Les femmes en mouvement, restitue les travaux d’études et les échanges organisés par l’Institut autour de la place des femmes dans nos sociétés.

Réalisations

Les actions de l’Institut Kervégan se déclinent sous trois formes :
- Les dîners débats : accessibles sur invitation, ils regroupent les acteurs économiques et sociaux autour d’une thématique et d’un orateur. En moyenne bimestriels, ils sont un passage important pour les décideurs locaux. On y a par exemple accueilli en orateurs messieurs François Fillon, Jean Claude Antonini (maire d’Angers, Vice-président du Conseil Régional) ou Jean Yves Le Drian (Président du Conseil Régional de Bretagne).
- Les débats publics : plus rares, gratuits pour tous, ils correspondent en général à la sortie d’ouvrages de l’Institut et permettent de soumettre les constats et propositions au débat citoyen.
- Les publications : en moyenne l’Institut Kervégan publie un à deux ouvrages par an, fruits de ses travaux d’échanges, de recherche universitaire, et de mobilisation de la société civile sur un thème. Ces “Cahiers de l’Institut Kervégan” sont disponible à la vente sur le site (entre 20 et 30 euros).

Dirigeants

Jean-Joseph Régent, Président de l’Institut Kervégan : après avoir créé la SOAF (devenue Nantaise des eaux) en 1955, cet industriel nantais devient Président de la CCI de Nantes Saint Nazaire (1976-1981) puis Président du Port à deux reprises (de 1979 à1981 et entre 1984 et 1988). Fondateur de l’ACEL (Association Communautaire de l’Estuaire de la Loire), de l’ADEL (Association des Entreprise de l’Estuaire de la Loire), du PRIN (Pôle de Recherche et d’Innovation à Nantes) il a occupé de nombreuses fonctions nationales : président de la Fédération Nationale des Industries du béton, membre du comité directeur du Plan Construction. Il fut également chargé de mission auprès du préfet de la région des Pays de la Loire au moment du lancement de l’idée du futur Aéroport de N.D. des Landes. Il est aujourd’hui président du conseil de développement de Nantes Métropole et toujours président de l’Institut Kervégan.

Jacques Floch : cet imprimeur de formation devient premier adjoint au maire de Rezé en 1971, puis maire en 1978. Il est également député de Loire- Atlantique depuis 1981 et a d’ores et déjà annoncé qu’il ne briguerait pas un mandat supplémentaire, puisqu’il a choisi de devenir avocat. Ce membre de l’Institut Kervégan depuis les années 90 est aussi un des plus actifs promoteurs de la construction intercommunale de l’agglomération nantaise. Parmi ses autres membres : Jean-Pierre Helfer (directeur général d’Audencia), Emilie Sarrazin (conseillère municipale de Nantes), Alain Mustière (président du CESR), Rémi Raher (Membre du Conseil d’Administration du Centre National des oeuvres Universitaires et Scolaires), Hélène combe (Observatoire de la Décision Publique)...

Partenariats

L’Institut Kervégan est financé par des mécènes : personnes morales qui soutiennent l’Institut et bénéficient de ses réflexions, et des bienfaiteurs : institutions ou collectivités finançant l’association et utilisant ses compétences. Elle perçoit également les cotisations de ses adhérents et les abonnements de ses correspondants aux publications. Un barème des cotisations est consultable en ligne.

Site Internet

A la fois clair et complet, le site de l’Institut Kervégan permet notamment de commander les publications de l’institut et de s’informer sur les prochaines dates de l’Institut Kervégan.

Suivez-nous !

Copyright Observatoire des think tanks - Powered by SPIP, Feat.B_HRO - Mentions légales